Recherché
Renseignements qui traduisent en justice...

Zulkarnaen

Jusqu'à 5 millions de dollars de récompense

Zulkarnaen, dont le vrai nom est Aris Sumarsono, est appelé Daud par les autres militants. Des officiels américains et indonésiens ont déclaré que Zulkarnaen est devenu le chef des opérations pour Jemaah Islamiyah (JI) après l’arrestation de son prédécesseur présumé Riduan Isamuddin, aussi connu sous le nom de Hambali, en Thaïlande. Zulkarnaen est décrit par ceux qui le connaissent comme un homme petit, parlant très peu.

Zulkarnaen a été identifié comme étant probablement le leader le plus haut placé du groupe terroriste d’Asie du Sud-Est, Jemaah Islamiyah. Il est présumé être à la tête du groupe d’élite ayant aidé à perpétrer l’attentat-suicide contre l’hôtel Marriott de Jakarta qui a tué 12 personnes en 2003 et à préparer les bombes qui ont tué 202 personnes à Bali en 2002.

Zulkarnaen est l’un des hommes de pointe d’Al-Qaida en Asie du Sud-Est et l’une des rares personnes en Indonésie ayant un contact direct avec le réseau terroriste Al-Qaida. Zulkarnaen est diplômé en biologie d’une université indonésienne et dans les années 1980, il faisait partie des premiers militants indonésiens à se rendre en Afghanistan pour suivre un entraînement pour devenir expert en sabotage. Zulkarnaen dirige maintenant un groupe de militants appelé Laskar Khos ou « force spéciale », dont les membres ont été recrutés parmi 300 Indonésiens formés en Afghanistan et aux Philippines.

Zulkarnaen était un protégé d’Abdullah Sungkar, fondateur du JI et de l’internat islamique al-Mukmin où Zulkarnaen et d’autres militants de haut rang ont étudié. Au milieu des années 1980, Sungkar a envoyé un petit groupe d’Indonésiens en Afghanistan pour s’entraîner dans un camp dirigé par le commandant moudjahidine Abdoul Rasoul Sayyaf. Avant la mort de Sungkar en 1999, Zulkarnaen était souvent vu en compagnie de son mentor, aidant à organiser des conférences ainsi que le programme de l’ancien radical.

Zulkarnaen est présumé avoir aidé à organiser des combats dans les îles Maluku, dans les années 1990 et organisé une réunion des militants, entraînés en Afghanistan à divers moments, pour leur permettre d’unir leurs forces.