Recherché
Renseignements qui traduisent en justice...

Murat Karayilan

Jusqu'à 5 millions de dollars de récompense

Murat Karayilan, chef des Forces de défense du peuple (HPG) et haut responsable du PKK. Il est désigné par le Département du Trésor. Karayilan est également accusé par le gouvernement turc d’avoir incité à de violentes attaques.

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), également connu sous le nom de Kongra-Gel, est une organisation terroriste active au niveau régional et une organisation terroriste étrangère désignée par les États-Unis (FTO). Le PKK a pris pour cibles des responsables du gouvernement turc, la police et les forces de sécurité, ainsi que des civils blessés et tués sans distinction. Le PKK utilise son réseau et ses activités criminelles en Europe pour se procurer des armes et du matériel. Le PKK a eu recours à des kamikazes, à des engins explosifs improvisés (VBIED) et à d’autres tactiques terroristes au hasard. Le PKK recrute et endoctrine également des jeunes, parfois par enlèvement, et les emploie en tant que militants. En 1993, le PKK a enlevé 19 touristes occidentaux, dont un Américain, et en 1995, deux Américains ont été blessés dans un attentat à la bombe du PKK.

En 2015 et 2016, le PKK a multiplié les attaques en Turquie, dans les centres métropolitains et dans les destinations touristiques de la côte égéenne et méditerranéenne de la Turquie. En août 2016, le groupe avait revendiqué un attentat à la voiture piégée contre le siège de la police de Sirnak, faisant 11 morts et plus de 70 blessés. En juin 2017, le PKK a attaqué un convoi militaire dans le sud-est de la Turquie, faisant plus de 20 victimes. Depuis 2015, le groupe est responsable de la mort de plus de 1200 agents de sécurité et civils turcs.

Photos supplémentaires

PKK Poster - English
PKK - Kurdish Poster
PKK - Turkish Poster