Recherché
Renseignements qui traduisent en justice...

Mohamed Makawi Ibrahim Mohamed

Jusqu'à 5 millions de dollars de récompense

Le 1er Janvier 2008, un citoyen américain travaillant pour l’Agence américaine pour le développement international (USAID) John Granville et son chauffeur soudanais Abdelrahman Abbas Rahama ont été tués en rentrant d’une fête de réveillon de Nouvel An à Khartoum, au Soudan. Granville, âgé de 33 ans, avait travaillé sur des programmes de démocratie et de gouvernance au Soudan. Abbas, âgé de 39 ans, a rejoint l’USAID en 2004 en tant que membre de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe pour le Darfour. Deux groupes ont revendiqué séparément la responsabilité de l’attaque : Ansar al-Tawhid (partisans du monothéisme) et al-Qaida dans les Terres des deux Niles (AQTN).

Le système juridique soudanais a jugé et condamné cinq hommes pour leur implication dans ces meurtres. Abdelraouf Abu Zaïd Mohamed Hamza, Mohamed Makawi Ibrahim Mohamed, Abdelbasit Alhaj Alhassan Haj Hamad et Mohanad Osman Yousif Mohamed ont été condamnés à mort par pendaison, mais ont réussi à s’échapper de prison un an après leur condamnation. Mohanad serait mort en Somalie en mai 2011. Abdelraouf a été repris par les autorités soudanaises. Makawi et Abdelbasit sont toujours en fuite.

Makawi avait des liens avec un groupe au Soudan appelé al-Qaida dans les Terres des deux Niles (al-Qaida in the Lands of the Two Niles), qui a comploté une attaque contre des intérêts des États-Unis, d’autres pays occidentaux et du Soudan. Il était le chef du groupe qui a effectué l’attaque du 1er Janvier 2008 et a été identifié comme l’un des deux tireurs dans ces meurtres. Après s’être échappé de la prison de Khobar, à Khartoum le 11 juin 2010, Makawi s’est rendu en Somalie.