Recherché
Renseignements qui traduisent en justice...

Jehad Serwan Mostafa

Jusqu'à 5 millions de dollars de récompense

Jehad Serwan Mostafa, alias Ahmed Gurey, Anwar al-Amriki, ou Emir Anwar, est citoyen des États-Unis et ancien résident de la Californie. Il a exercé diverses fonctions d’Al-Shabaab, notamment à titre de moniteur de camp d’entraînement et de chef de file de combattants étrangers. Il est également qualifié dans les activités médias du groupe. Mostafa est un citoyen américain qui a vécu à San Diego, en Californie, avant de se render en Somalie en 2005. Il peut avoir visité ou est susceptible de visiter les pays suivants : la Somalie, le Yémen, l’Éthiopie, le Kenya et d’autres pays africains.

Mostafa est sur la liste des terroristes les plus recherchés (Most Wanted) du FBI, et est recherché par le FBI pour ses activités terroristes présumées. Le 9 octobre 2009, un mandat d’arrêt fédéral a été émis contre lui par la cour de district du sud de la Californie (United States District Court, Southern District of California). Mostafa a été accusé des crimes suivants: entente en vue de fournir un soutien matériel à des terroristes; complot en vue de fournir un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère, et fourniture de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère.

Al-Shebab est l’aile militante du Conseil des tribunaux islamiques somaliens qui ont pris la majeure partie de la Somalie du Sud dans la seconde moitié de 2006. Al-Shebab a poursuivi sa violente insurrection dans le sud et le centre du pays. Le groupe a revendiqué la responsabilité des attentats-dont de nombreux types d’attaques suicides- à Mogadiscio et dans le centre et le nord de la Somalie, destinés généralement contre des membres du gouvernement somalien et ses alliés perçus du Gouvernement fédéral de transition (TFG) de la Somalie. Al-Shebab est soupçonné d’être responsable d’une vague de cinq attentats suicide à la voiture coordonnés en octobre 2008 qui, simultanément, ont frappé des cibles dans deux villes du nord de la Somalie, tuant au moins 26 personnes et en blessant 29 autres. Al-Shebab a été responsable des attentats-suicides jumeaux à Kampala, en Ouganda, le 11 juillet 2010, qui ont tué plus de 70 personnes, dont un Américain. Le groupe est responsable de l’assassinat de militants de la paix somaliens, des travailleurs humanitaires internationaux, de nombreuses personnalités de la société civile et des journalistes. En février 2012, Al-Shebab et Al-Qaida ont annoncé leur alliance formelle.

Le Département d’Etat américain a nommé Al-Shebab organisation terroriste étrangère en vertu de l’article 219 de la Loi sur l’immigration et la nationalité (telle que modifiée) le 26 février 2008, et entité terroriste mondiale spécialement désignée en vertu du décret 13224 le 29 février 2008.