Dernières nouvelles

Muhammad al-Jawlani

Jusqu'à 10 millions de dollars de récompense

Muhammad al-Jawlani, également appelé Abu Muhammad al-Golani, également appelé Muhammad al-Julani, est le chef de file de l’organisation terroriste, le Front d’al-Nusra (FAN), la branche syrienne d’al-Qaïda. En avril 2013, Al-Jawlani a promis une allégeance à al-Qaïda et à son leader Ayman al-Zawahiri. En juillet 2016, Al-Jawlani a loué al-Qa’ida et al-Zawahiri dans une vidéo en ligne et a affirmé que le FAN changeait son nom de Jabhat Fath Al Sham (“Front de la Conquête du Levant”). Sous la direction d’al-Jawlani, le FAN a mené de multiples attaques terroristes dans toute la Syrie, ciblant souvent les civils. En avril 2015, le FAN aurait enlevé, et relâché plus tard, environ 300 civils kurdes d’un poste de contrôle en Syrie. En juin 2015, le FAN a revendiqué le massacre de 20 résidents dans le village Druze Qalb Lawzeh dans la province d’Idlib, en Syrie. (Texte intégral »)

Meurtre de Joel Wesley Shrum

Taiz, Yémen | 18 mars 2012

Le 18 mars 2012, Shrum, âgé de 29 ans, a été abattu en route pour son travail à Taiz, au Yémen, par un tireur monté à l’arrière d’une moto qui s’était arrêtée à côté de son véhicule. Au moment de sa mort, Shrum travaillait au Centre International de Formation et de Développement en tant qu’administrateur et professeur d’anglais. Il vivait au Yémen avec sa femme et ses deux jeunes enfants. Quelques jours après l’attaque, l’organisation terroriste al-Qaida dans la péninsule arabique (AQAP) a revendiqué le meurtre. Le Programme de Récompenses pour la Justice du Département d’État des États-Unis offre une récompense allant jusqu’à 5 millions de dollars pour des informations conduisant à l’arrestation ou à la condamnation des personnes qui ont commis, planifié ou aidé au meurtre du citoyen américain Joel Shrum. (Texte intégral »)

Abu Bakr al-Baghdadi

Jusqu'à 25 millions de dollars de récompense

Abu Bakr al-Baghdadi, également connu sous le nom d’Abu Du’a, également nommé Ibrahim ‘Awwad Ibrahim’ Ali al-Badri, est le dirigeant de l’organisation terroriste Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL). La menace que pose al-Baghdadi a considérablement augmenté depuis l’annonce initiale en 2011 d’une offre de récompense de 10 millions $ par le Département d’Etat pour toute information menant à sa localisation, son arrestation ou sa condamnation. En Juin 2014, EIIL (également nommé Da’esh) a pris le contrôle de certaines parties de la Syrie et de l’Irak, a déclaré la création d’un califat islamique, et nommé al-Baghdadi comme calife. Ces dernières années, EIIL a reçu l’appui des groupes djihadistes, a radicalisé des individus à travers le monde, et a inspiré des attaques aux États-Unis. (Texte intégral »)

Gulmurod Khalimov

Jusqu'à 3 millions de dollars de récompense

Ancien colonel des opérations spéciales du Tajikistan, commandant de la police, et tireur d’élite militaire Gulmurod Khalimov est un membre et un recruteur de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Il était le commandant d’une unité paramilitaire spéciale au sein du ministère de l’Intérieur du Tajikistan. Khalimov est apparu dans une vidéo de propagande confirmant qu’il se bat pour l’EIIL et a publiquement appelé à des actes de violence contre les Américains. (Texte intégral »)

Abu-Muhammad al-Shimali

Jusqu'à 5 millions de dollars de récompense

Le chef de la région frontalière de l’État islamique en Irak et au Levant (ISIL) Tirad al-Jarba, mieux connu comme Abu-Muhammad al-Shimali, a été associé à l’ISIL, anciennement connu sous le nom d’Al-Qaïda en Irak, depuis 2005. Aujourd’hui, il est un des principaux dirigeants du Comité de l’immigration et de la logistique de l’ISIL et est responsable de faciliter le voyage (Texte intégral »)

Information menant à la perturbation significative de le trafic du pétrole et des antiquités profite à l’État islamique (EI)

Le programme Récompenses pour la Justice offre une récompense pouvant aller jusqu’à 5 millions $ pour toute information menant à la perturbation significative de la vente et / ou du commerce de pétrole et d’antiquités par, au nom de, ou au bénéfice du groupe terroriste Etat islamique (EI), également connu sous son acronyme arabe comme DAESH. (Texte intégral »)